Comment mettre en place la cession d’un EHPAD ?

cession ehpad1

Le marché de l’acquisition et de la cession d’entreprise est l’un des plus importants et des plus chers qui puissent exister. Cependant il s’agit bien là d’une stratégie développée par les entreprises, que ce soit pour se développer ou pour s’orienter vers d’autres domaines. Le secteur de la santé, et plus précisément celui des seniors est peut être l’un des plus opportunistes. L’acquisition ou la cession d’un EHPAD est devenu transaction courante pour certains experts.

Pourquoi le secteur de la santé ?

En 2016, on compte en France près de 8 000 EHPAD, composé pour la plupart de 50 à 150 lits. Ces Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes assurent le suivi et le traitement quotidien des personnes ayant plus de 60 ans et n’ayant plus la capacité de vivre seules. Le nombre de ces personnes de plus de 60 ans est en hausse depuis plusieurs années. On estime même qu’elle représentera près de 30% de la population française d’ici 2030. La cession d’EHPAD et donc l’acquisition de l’autre côté peut être considéré comme très prometteur. Il est important de rappeler également qu’il existe 3 principaux acteurs dans ce domaine : publics, associatifs et commerciaux. Le secteur des établissements privés se retrouve en difficulté par rapport aux autres. La mise aux normes est très souvent très couteuse et très contraignante. De plus, les appels à projet prennent généralement parti pour le secteur associatif. Les conséquences sont nombreuses, de la stagnation du chiffre d’affaire à la baisse de la rentabilité, difficile de pérenniser l’activité et la cession de l’EHPAD apparait au fil des années comme une évidence.

cession ehpad

Cession d’EHPAD : les étapes

La cession d’un EHPAD, comme d’ailleurs pour toute autre entreprise, se fait généralement accompagner par un cabinet d’experts en achat et vente d’entreprise. En effet, il est important de vérifier de nombreux détails sur chacune des étapes qui composent le projet. Il faut savoir dans un premier temps, qu’une cession peut être soit totale, soit majoritaire, soit minoritaire. Elle peut se faire à tout moment du cycle de vie de l’entreprise ou elle peut intervenir pour différentes raisons : absence de succession, décès d’un dirigeant, difficultés financières, limite de compétence, etc. Le processus de transmission d’une entreprise se fait sur plusieurs étapes. Il est important de comprendre tout d’abord le modèle économique de la société, ainsi que son organisation et ses performances. La rédaction d’un info-mémo permet ainsi de rendre compréhensible l’intérêt d’un tel projet et permet d’identifier les acteurs susceptibles d’être intéressé par ce type d’investissement. Vient ensuite le temps de mettre en place un calendrier prévisionnel visant à définir les dates des différentes phases finales, notamment la réception des offres, la due-diligence, la rédaction des actes ou encore la signature définitive des actes (appelé également le closing). En France, on compte chaque année près de 75 000 ventes d’entreprise.

Partager

Laisser un commentaire

Votre nom Votre Email Site web


+ 2 = dix

Votre commentaire