La sécurité des travailleurs isolés : un enjeu de taille pour les entreprises

worker-3394755_960_720

Le travail isolé présente de nombreuses contraintes qui peuvent nuire à la sécurité des employés. L’objectif des entreprises est de mettre en place les mesures nécessaires pour leur permettre de bénéficier rapidement d’une aide en cas d’urgence. Pour pouvoir déployer des solutions efficaces de protection des travailleurs isolés, il est indispensable d’étudier les risques liés à l’isolement et d’améliorer l’organisation des secours.

Qu’est-ce qu’un travailleur isolé ?

Par définition, un employé est considéré comme un travailleur isolé lorsqu’il effectue seul une tâche ou une mission en se trouvant hors de portée de vue ou de voix de ses collaborateurs. Dans ce cas-ci, il peut être difficile pour lui de solliciter de l’aide en cas d’accident, de malaise ou de situations d’urgence. L’isolement peut aussi bien être psychique que géographique, et peut entraîner des comportements à risques qui nuisent à la sécurité du travailleur. C’est un problème qui concerne l’ensemble des secteurs d’activité, toutefois, ce sont les postes dans le secteur de l’entretien, du transport routier, de l’agriculture ou encore du travail à domicile qui sont parmi les plus exposés aux dangers liés au travail isolé.

Les responsabilités de l’entreprise

Les travailleurs isolés sont confrontés aux risques spécifiques liés à l’isolement géographique ou psychique. Qu’il s’agisse de raisons médicales, psychologiques ou en cas de violence physique ou verbale, l’isolement peut être un facteur d’aggravation des situations dangereuses, autant pour l’employé que pour l’entreprise. Si le fait de travailler en isolement peut entraîner des accidents de travail, des maladies professionnelles ou encore déclencher des problèmes psychosociaux chez l’employé concerné, les situations à risques peuvent grandement nuire à l’image de la société. Elles peuvent également entraîner des sanctions en cas de poursuite judiciaire. La réglementation PTI ou protection travailleur isolé devient alors un enjeu vital pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. L’employeur est dans l’obligation légale de mettre en place une organisation des secours et des moyens adaptés conformément à l’article L.412-1 du Code du travail. Entre autres, il est indispensable pour l’entreprise de déterminer précisément les situations difficiles pour pouvoir mettre en place des mesures de prévention et une action liée au déclenchement et à la gestion des secours.

Les solutions pour protéger les travailleurs isolés

Pour garantir la sécurité du travailleur isolé sur son poste de travail, l’entreprise doit mettre à sa disposition des solutions lui permettant de gérer les situations difficiles. La prévention passe avant tout par la mise en œuvre de mesures organisationnelles visant à réduire les postes de travail isolé au sein de l’entreprise. Il faut donc diminuer le nombre et la durée d’intervention en milieu isolé, aménager les bureaux, ainsi que former le personnel aux risques du travail isolé. L’employeur est également dans l’obligation de mettre en œuvre des moyens d’alerte sur l’environnement du travailleur isolé. Les mesures passent par la mise en place d’une télésurveillance, ou la mise à disposition d’un DATI, un dispositif d’alerte permettant à l’employé d’avertir quelqu’un en cas d’accident, d’agression ou toute autre situation anormale.

Partager