La traduction : un enjeu d’affaires pour certaines entreprises

traductions

Le progrès touche aussi le monde des affaires. Opter pour la digitalisation ou la délocalisation peut être bénéfique à bon nombre d’entrepreneurs selon leurs branches d’activité. Toutefois, cela implique des formalités peu communes juridiquement.

Conclure un partenariat hors de l’implantation

La mondialisation est universelle. Elle affecte plusieurs domaines de l’économie. La gestion est un grand défi des entrepreneurs qui veulent développer leurs activités. L’internationalisation  des affaires exige le départ  à la conquête de marchés étrangers. Deux solutions s’offrent alors aux chefs d’entreprises : soit  implanter une filiale à l’étranger, soit créer un site d’internet multilingue pour son établissement.

Dans les deux cas, la maitrise de nouvelles langues semble être indispensable pour mener à bien ce projet. Peu de sociétés disposent cependant d’agents polyglottes qui peuvent gérer ce genre de situations. La signature d’accords transnationaux ou la production d’un portail destiné à une clientèle étrangère requiert toujours les compétences de traducteurs compétents. Certaines tâches comme la rédaction d’un contrat ou encore la présentation des  produits et  des services nécessitent d’ailleurs des recherches terminologiques poussées.

Faire appel à un traducteur

La simple lecture d’un document juridique requiert un minimum de connaissance de termes de droit. La traduction juridique et d’autres domaines ne s’adressent donc pas à tout le monde. Un traducteur assermenté est toujours indiqué pour ce genre de tâche. Outre de s’assurer desqualités rédactionnelles des documents, son œuvre a de fait une valeur juridique. Effectivement, cet expert linguiste bénéficie d’une accréditation spécifique. Celle-ci oblige les autorités françaises à reconnaitre l’authenticité des documents traduits. Il ne s’agit donc pas d’un professionnel quelconque qui maitrise des langues sources .Il  se présente comme une ressource indispensable pour toute implantation à l’étranger ou autres.

Ces traducteurs exercent pour la plupart au sein d’agences de traduction, telles que www.bonnefous.com. Ces dernières devraient figurer parmi la liste des partenaires de n’importe quelle société. Effectivement, ces établissements peuvent réaliser des tâches diverses. Ils sont par exemple consultés pour obtenir un site multilingue. Leur personnel respecte généralement les délais imposés par la clientèle. Cela assure la bonne marche des projets urgents et évite les soucis de planning. Les tarifs appliqués restent également à la portée de tout le monde.

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre nom Votre Email Site web


+ 1 = cinq

Votre commentaire