La valeur des actions de Twitter n’est pas au beau fixe

twitter_wallpaper_1920x1080_by_raver13371-d5rnwxy

Twitter n’a ni l’ancienneté ni l’assise de Facebook. Twitter essaie tant bien que mal de rivaliser avec l’entreprise de M. Zuckerberg, mais jusque-là, les chiffres démontrent que Facebook a toujours une large longueur d’avance. Cette longueur d’avance s’observe tant à travers le nombre d’utilisateurs qu’à travers les chiffres d’affaires, notamment la valeur des actions en bourse. Si Facebook a fait une ’’entrée fracassante’’ mais ’’décevante’’ en bourse en 2012, il se porte bien désormais. Ce n’est nullement le cas de Twitter.


Une instabilité boursière depuis fin 2013

Twitter termine 2013 d’une manière plutôt rassurante pour ses investisseurs en affichant une ascension plus ou moins continue. Le 15 novembre 2013, son cours est à 43.98 $. Après une baisse de – 6.78% une semaine plus tard, le concurrent de Facebook se redresse et va entreprendre une ascension continuelle pendant un peu plus de deux mois. Il entame alors 2014 plutôt bien. Le 3 janvier notamment, son cours, frôlant les 70 $, est à 69 $. Mais jusque-là, c’est le summum de sa performance puisque depuis, des montagnes russes boursières le malmènent au fil des mois. Exactement une semaine après ledit summum boursier de 2014, Twitter voit son cours faire une chute libre de – 17.39%. Une telle baisse en seulement une semaine marque la défiance des investisseurs. Il termine ensuite le mois de janvier avec une hausse de plus de 11% par rapport au cours du 10 janvier. Mais la performance de fin janvier n’est que temporaire parce qu’une autre dégringolade se prépare. Le 7 février, le cours de Twitter baisse à nouveau de – 15.73% par rapport au 31 janvier. Mais au cours de l’année, une série de dégringolades catastrophiques se prépare et porte un coup dur pour le cours de Twitter. Ce cours n’est plus qu’à 30.50 $ le 23 mai, soit une différence de – 55.787% par rapport à l’apogée du 3 janvier. Twitter s’essouffle visiblement.

Le redressement après l’essoufflement du 23 mai

Un peu à l’instar de Facebook, Twitter connaît après une série de fiascos un redressement du cours de ses actions. Ce redressement se démarque surtout par sa quasi-continuité. En effet, jusque-là, le cours de Twitter n’a baissé que le 18 juillet – une baisse de – 3.33% au passage. Pour le reste, même si Twitter ne retrouve pas sa performance du 3 janvier, son cours dépasse désormais les 50 $. Il reste à savoir s’il sera capable de tenir bon jusqu’à la fin de l’année, et même pour l’année prochaine. Une légère baisse de – 0.18% est observée entre le 5 et le 9 septembre. Les dirigeants de Twitter devront prouver aux investisseurs leur savoir-faire et leur expérience dans le domaine du web comme sur le marché financier. Cette preuve consiste à éviter d’autres séries de dégringolades qui se traduiraient par des baisses dépassant les – 10%.

Partager

Laisser un commentaire

Votre nom Votre Email Site web


− 1 = deux

Votre commentaire