Partager la succession entre les héritiers : ce que vous devez savoir !

article 3

Vos défunts parents ou bien un ami proche ou tout simplement une connaissance peut vous léguer son patrimoine à son décès. Dans la plupart des cas, vous êtes plusieurs à être propriétaire de l’héritage, ce qui implique un partage entre les parties concernée. Que l’attribution des parts de chaque héritier soit inscrite dans un testament ou non, vous devez procéder à un partage selon les règles entre tous les successeurs. Pour cela, il vous faut connaître les règlements en vigueur ainsi que les procédures à suivre pour un partage en bonne et due forme de votre succession. C’est à ce moment que les services d’un avocat en droit de succession vous est utile.

Comment partager votre succession et selon quelle modalité ?

Un héritage laissé par un défunt pour plusieurs bénéficiaires peut parfois être source de conflit si vous ne savez pas le partager. En effet, la succession peut être partagée selon deux modalités qui ne dépendent que de toutes les parties concernées. A cet effet, si vous vous mettez tous d’accord sur les modalités de partage, sur l’évaluation des biens que vous souhaitez vendre vous pouvez optez pour le partage amiable, qui est le plus simple. En effet, il ne vous reste plus qu’à saisir un notaire pour mettre en écrit les points sur lesquels vous vous êtes mis d’accord concernant la valeur de la succession ainsi que les modalités de partage. Ce type d’accord est assimilable à un contrat de droit commun d’après sa forme. Autre type de partage auquel vous pouvez opter est le partage judiciaire. Cette forme de partage exige beaucoup de procédures à suivre et peut prendre un peu plus de temps que le premier. Lorsqu’il y a un différend entre les parties concernées par la succession, il est d’usage de recourir à un partage judiciaire. Pour aider les héritiers dans ce genre de partage, il est nécessaire de faire appel à un avocat spécialiste dans ce domaine.

Les informations nécessaires avant d’accepter une succession

Etant désigné comme successeur, vous avez encore le choix entre accepter ou bien refuser la succession. En effet, avant de vous décider sur la position à prendre concernant votre héritage, il y a des informations que vous devez recueillir au préalable. La plus importante de ces information sont les dettes laissées par le défunt à votre compte. Les dettes sont en effet transmissibles aux héritiers. Ensuite vient les droits de succession qu’il faut régler. Pour ne pas porter atteinte à vos deniers personnels il vous est conseillé de n’accepter la succession que lorsque celle-ci est créditrice. Ceci-dit, il vous faut savoir que vous disposez d’un délai de quatre mois pour prendre position par rapport à la succession.

Partager

2 Comments

  • Gomez Roger 20/02/2017 at 17 h 46 min Reply

    Il répond au nom de Roger Gomez, grand maître marabout, medium, guérisseur traditionnel et voyant sérieux reconnu de par le monde par ses travaux occultes, de retour de l’être aimé, de retour d’affection et d’attirance de l’être, rituel de chance, rituel d’argent. Il pratique aussi plusieurs travaux dans le domaine de la voyance, de la magie blanche, de la sorcellerie et des pratiques vaudou. Son expérience et son professionnalisme fait de lui une icône de la voyance dans sa régions. Sincère et exacte dans ses propos, il vous propose de travaux avec la plus grande discrétion et une résultat impressionnant en un temps record. Il réalise pour vous des voyances gratuites et des rituels dont le paiement est unique et après satisfaction. Consultez-le pour trouver la solution à tous vos problèmes d’amour, d’argent, et de santé.
    CONTACTS
    Tel: 002 296 887 453
    E-mail: purmaraboutvaudou@gmail.com
    http://voyancemagievaudou.com

  • Tiana Lloris 21/02/2017 at 6 h 38 min Reply

    Texte très bien rédigé Valérie. Bonne continuation !

Laisser un commentaire

Votre nom Votre Email Site web


6 − un =

Votre commentaire