Quelle est la différence entre externalisation de services et la sous-traitance ?

sous-traitance

Avec ce contexte de crise économique, plusieurs sociétés ont de plus en plus recours à l’externalisation et à la sous-traitance. Grâce à ces techniques, les firmes marchandes peuvent gagner en compétitivité, car leur coût de fonctionnement est réduit. L’entrepreneur assure la pérennité de l’entreprise, puisque le service est réalisé par des mains-d’œuvre compétentes.

La sous-traitance : un contrat sur le moyen terme

La sous-traitance est souvent définie comme un contrat d’affaires liant un donneur d’ordre et un sous-traitant. Ce type de convention se distingue, car l’entrepreneur a recours au service de ce prestataire pour une tâche précise. La durée du travail est directement mentionnée dans l’accord. Pour simplifier leur mission, le dirigeant établit un cahier des charges. Ce document limite le cadre d’action de ce personnel. En cas de non-respect des clauses, le manager peut résilier l’engagement.

La sous-traitance offshore est surtout pratiquée par les sociétés industrielles en raison de leur manque de qualifications dans certaines branches. Par exemple, dans le domaine de l’aéronautique, le sous-traitant a pour rôle de fournir certaines pièces à la compagnie. Les établissements de BTP sollicitent également l’aide de ce prestataire pour les projets sur chantier.

Dans ce type de contrat, le donneur d’ordre manque de compétence. Donc, il requiert une assistance externe afin de mener à bien l’activité.

L’externalisation : un contrat sur le long terme

L’externalisation se distingue de la sous-traitance, car l’entrepreneur confie l’intégralité ou une partie de ses activités à une entreprise offshore. Cette technique a surtout vu le jour avec la révolution numérique et technologique. Grâce aux innovations en matière de technologie, le manager peut suivre en temps réel le fonctionnement de sa compagnie située à l’étranger.

L’externalisation de services attire de nombreux dirigeants, car grâce à cette technique, ils peuvent diminuer leur coût. Cela est dû au fait que les firmes s’externalisent dans les territoires où les mains-d’œuvre coûtent moins cher. Elles se délocalisent aussi dans les endroits où le prélèvement fiscal demeure moindre par rapport aux autres nations. Dans ce cadre, des États réduisent leur impôt afin d’inciter les investisseurs à s’implanter dans leur frontière.

Cette pratique est devenue populaire auprès de plusieurs chefs d’entreprise, car ils ne profitent pas simplement d’un service de qualité. Le manager augmente également ses gains en valeur ajoutée. L’augmentation du chiffre d’affaires est surtout engendrée par une faible imposition en matière de bénéfice sur les sociétés.

Partager

Laisser un commentaire

Votre nom Votre Email Site web


un × 7 =

Votre commentaire