Ressources Humaines : Comment mener à bien un entretien professionnel ?

mener un entretien d'embauche

L’entretien professionnel est une étape qui peut paraître complexe et stressante, aussi bien pour le candidat que pour le recruteur. Voici quelques conseils pour passer d’un interrogatoire à un échange constructif.

Mettez en confiance le candidat et facilitez les échanges

L’objectif d’un entretien d’embauche est de trouver un candidat en adéquation avec les missions proposées par le poste. Quand on met cet objectif à plat, force est de constater que les codes traditionnels de l’entretien d’embauche font parfois obstacle à la bonne lecture des compétences. Un professionnel doit savoir mettre le candidat en confiance afin de lui permettre de se dévoiler plus facilement.

Comme le précise Laura Chambron, qui se spécialise depuis plusieurs années dans la formation en ressources humaines sur Toulouse, il est important de bien comprendre la différence entre un entretien d’évaluation et un entretien professionnel.

Un entretien scolaire ne vous apportera pas grand chose. Si c’est un excellent moyen d’écarter les candidats les moins professionnels, cela ne vous permettra par pour autant de faire la différence entre les meilleurs profils. A question rigide, réponse stérile. Encouragez donc les candidats à développer leurs réponses et prenez le temps qu’il faut pour bien aborder chaque thématique importante. Favorisez l’échange !

Posez les bonnes questions

La conduite d’un entretien se détermine avant tout par la capacité du professionnel à poser les bonnes questions. Découvrez-en plus sur les principaux points à aborder.

Faites connaissance avec le candidat

L’entretien doit toujours démarrer par une présentation succincte de l’entreprise et du candidat. Beaucoup de recruteurs proposent encore des entretiens désorganisés qui ne laissent même pas le temps aux candidats de se mettre en valeur.

Dans cette optique, la question un peu clichée « parlez moi de vous » reste idéale pour placer le candidat dans un cadre d’expression à la fois libre et maîtrisée. N’hésitez pas à lui poser des questions précises sur ses précédentes missions, ses responsabilités ou encore sur sa façon de travailler. Cette phase de présentation est aussi l’occasion d’échanger sur le contenu du CV du candidat. Vous pouvez relever la pratique d’un sport ou d’une activité créative. Cela vous permettra d’instaurer un climat de confiance et de reconnaissance rapidement dans l’entretien. Un candidat détendu pourra ainsi développer des réflexions plus lucides, et échanger de manière plus cohérente avec vous.

De la même manière, pensez également à préparer une rapide présentation de votre entreprise, à réaliser en début d’entretien. Cela permet de poser les bases d’une discussion pertinente entre le recruteur et le candidat.

Identifiez ses forces et ses faiblesses

Il est essentiel de faire le point sur la capacité de prise de recul du candidat. Un candidat lucide sur sa condition saura identifier et mettre en avant ses forces et ses faiblesses de façon synthétique. Dirigez donc l’entretien de manière à cerner ses qualités et ses défauts. Evitez de poser des questions trop strictes et directes, comme « citez 3 forces et 3 faiblesses » par exemple. Ce type de question un peu trop scolaire peut déstabiliser le candidat et risque surtout de lui donner l’impression de subir un interrogatoire. Hors, c’est loin d’être le cas. L’entretien doit rester un échange, ne l’oubliez pas.

Evaluez son niveau d’adéquation pour le poste

Il est également important de poser des questions en rapport avec le poste. Pour employer un terme devenu commun aujourd’hui, vous recherchez le « perfect match », c’est-à-dire le candidat qui saura combler les besoins de votre entreprise à la perfection. Identifiez donc au préalable les qualités les plus indispensables pour le poste, et sélectionnez vos candidats en fonction. Il sera parfois (souvent même) question d’esprit d’équipe, d’adaptation ou encore de rigueur. Mais certaines de ces qualités seront plus importantes que d’autres. D’où l’importance de bien les hiérarchiser.

N’hésitez pas à poser des questions sur le rôle du candidat dans ses précédents postes afin de mieux cerner ses compétences clés. Poser des questions sur le fonctionnement de ses anciennes entreprises sera aussi un moyen d’évaluer sa compréhension du monde qui l’entoure.

Cernez ses ambitions

Lors de l’entretien, il vous faudra aussi comprendre les véritables intentions du candidat. Son intérêt pour le poste, ses prétentions en termes de salaire et d’évolution dans l’entreprise… tout cela viendra impacter directement votre choix. Veillez donc à éclaircir sa vision des choses sur le court terme ET sur le long terme. Poser ce type de question vous permettra en somme de mieux comprendre la place de votre entreprise dans son choix de carrière.

Et après ? Comment sélectionner le meilleur candidat ?

Lors du choix du candidat le mieux qualifié pour le poste, le recruteur doit à tout prix rester objectif, et ne surtout pas céder aux émotions. La première impression est à prendre en compte certes, mais ce n’est pas le critère le plus pertinent dans un processus de recrutement. Il vous faudra aussi juger des compétences professionnelles en vous appuyant sur les CV et les expériences passées.

Pensez aux contrôles de références, qui sont parfois la meilleur solution pour obtenir un retour pertinent sur les compétences d’un candidat. Un ancien patron est plutôt bien placé pour juger de la pertinence ou non d’un candidat pour un poste. Veillez cependant à ne pas prendre tout ce qu’on vous dit au pied de la lettre. L’affect et la sympathie pour un ancien employé peuvent aussi venir altérer la lucidité d’un ancien employeur.

Quoiqu’il en soit, votre décision devra se prendre à tête reposée. Le feeling perçu lors des entretiens doit être accompagné par une réflexion structurée et approfondie. Le recrutement d’un salarié est une décision importante qui, effectuée avec sérieux, vous permettra de limiter le taux de turnover dans votre entreprise et d’améliorer la productivité globale de vos salariés durablement.

Partager