Un avocat en droit des affaires : un partenaire indispensable pour les chefs d’entreprise

Business - Besprechung mit Arbeit am Vertrag

Être un bon chef d’entreprise ne consiste pas uniquement à s’assurer de la rentabilité de sa firme. Il faut  également préserver sa compagnie de contentieux commercial. Pour ce faire, il est conseillé de faire appel à un avocat en droit des affaires. Ce juriste pourra accompagner les entreprises et leurs dirigeants.

La vie juridique d’une société : un long chemin ponctué par des litiges commerciaux

Une entreprise ne peut  pas véritablement exercer une activité sans une existence juridique. La création d’une compagnie nécessite l’accomplissement de nombreuses démarches. Pour s’en occuper, les compétences d’un juriste sont déjà requises.

Néanmoins, une fois fondée légalement, la firme encourt certains risques de conflits. Lors de la signature de contrat avec ses clients ou encore  avec des partenaires, des ambiguïtés dans les clauses engendrent des litiges. Des dispositions qui peuvent être interprétées d’une manière ou d’une autre par les deux parties causent des désaccords et plus tard des poursuites. Les procès plombent cependant la croissance de l’entreprise. Éviter les relations contractuelles conflictuelles doit donc être la priorité des chefs d’entreprises. Pour ce faire, il est conseillé de faire appel à un avocat en droit des affaires. Ce professionnel arrivera à prévenir les différends en produisant des contrats clairs et avantageux pour ses clients. En cas de litige, il pourra toujours s’occuper de l’affaire pour le remporter.

Où trouver un avocat en droit des affaires compétent ?

Beaucoup de cabinets d’avocats prestigieux exercent en France. Pratiquement tous ces établissements comportent un spécialiste de  droit des affaires. Néanmoins, les tarifs ainsi que les compétences varient d’une adresse à une autre. Avant d’arrêter son choix, il convient donc de se pencher sur ces points.

Quand le chef d’entreprise décide de faire appel à un juriste pour s’occuper de procédures judiciaires ou d’un procès, trois modes de facturation sont admis dans la profession. Avec une formule au temps passé, le client aura à convenir d’un salaire horaire et devra payer une somme plus ou moins importante selon la durée de la tâche. Avec une formule au forfait, les honoraires de l’avocat sont fixés à l’avance. Enfin, une formule au résultat obligera le dirigeant de la société à verser au juriste une partie de la somme gagnée après avoir remporté le procès. Les services de consultation ou d’assistance pour la rédaction d’un contrat sont souvent facturés au temps passé. Néanmoins, les honoraires pour ce type de prestation restent raisonnables. Pour découvrir de bons avocats qui affichent des tarifs convenables, il est conseillé de faire quelques recherches sur internet.

Partager

Laisser un commentaire

Votre nom Votre Email Site web


quatre × 6 =

Votre commentaire