La badgeuse : outil de RH ou de flicage?

Dès que l’on évoque la badgeuse, de nombreuses personnes pensent aux scénarios de science-fiction.
En effet, si de plus en plus de solutions permettant de garantir la sécurité par le contrôle d’accès existent, nous nous sentons plutôt épiés. Un contrôle qui fait peur, alors qu’à la base, elles ont été crées pour simplifier la vie du personnel en ressources Humaines, et améliorer la sécurité de tous les salariés de l’entreprise.

Les dérives de l’usage de la badgeuse

Bien entendu certaines dérives arrivent.
Aux Etats-Unis, il est courant de constater que les employés aient à pointer à chaque fois qu’ils entrent et qu’ils sortent des WC.
A La Réunion, des GPS ont été installés sur les voitures de fonction des employés communaux.
A Agen, la mairie veut elle installer une badgeuse dans les écoles maternelles et primaires, et munir les enfants de badges pour contrôler leurs entrées et sorties durant les temps périscolaires.
Des mesures qui relèvent plus ici du flicage de la gestion du temps de travail (ou d’école).
Pourtant, utilisée à bon escient, une badgeuse peut être bénéfique. Dtime, un site spécialisé dans la vente de badgeuses et d’autres outils pour les entreprises, ne s’est pas spécialisé dans cette branche d’activité pour harceler les employés, mais pour faciliter le travail des DRH.

Un badge pour faciliter la planification

En effet, de plus en plus de logiciels permettent aujourd’hui d’accompagner les gestionnaires dans leur travail au quotidien.
Faire un planning pour une PME est assez simple, mais dès que la structure s’agrandit et que les plannings comprennent des plages en horaires décalés, la conception de ceux-ci virer au puzzle géant.
Les outils de gestion du temps ont donc pour mission de faciliter certaines tâches de planification.

Limiter les accès

Bien entendu, la badgeuse a également pour rôle de limiter les entrées. Imaginez que n’importe qui puisse avoir accès à n’importe quel document administratif ou comptable de l’entreprise? Que cette personne les subtilise ou les modifie? Cela pourrait être catastrophique pour l’entreprise, et donc pour ses salariés.

Loin d’être un outil de torture, la badgeuse est surtout un objet utile pour traiter plus rapidement les données, et éviter les erreurs.

Partager

Laisser un commentaire

Votre nom Votre Email Site web


− 5 = trois

Votre commentaire