La tenue de comptabilité du freelance informatique en Belgique

shutterstock_9199570-2

Le métier du freelance informatique régit à un certain nombre de règlements comptables et fiscaux. L’étendue de ces obligations se détermine selon la forme juridique d’exercice et du régime fiscal du professionnel. Le présent article vous fera le point sur les modalités de comptabilisation de la fonction dans le monde du freelancing à Ixelles.

Les obligations fiscales et comptables du freelance informatique

Deux options s’offrent à un freelance informatique quand il veut se focaliser dans ce genre de métier. Il peut l’exercer tout seul, adopte son statut en nom propre et travaille dans une auto-entreprise, une EIRL ou dans une entreprise individuelle. Il peut également collaborer avec d’autres associés dans une structure.

Pour les sociétés, les obligations comptables s’avèrent beaucoup plus contraignantes et la tenue de la comptabilité est obligatoire pour le freelance. Quand il travaille seul, il relève de l’un des régimes fiscaux suivants : le régime de l’auto-entreprise (micro-BNC) ou le régime de la déclaration contrôlée. Sur divers plans comme les plans fiscal, comptable et administratif, le système du micro désigne le régime le plus léger.

Pourtant, le régime de la déclaration contrôlée concerne le statut d’un freelancer informatique générant de nombreuses obligations fiscales et comptables un peu alourdies. Dans ce cas, la tenue d’une comptabilité de trésorerie est exigée. Le comptable doit présenter un livre-journal détaillant toutes les charges et dépenses réalisées. La comptabilité à Ixelles permet également au professionnel du chiffre d’établir un registre de toutes les immobilisations ainsi que les amortissements de sa clientèle.

Relation entre expert-comptable et freelance informatique

Contrairement aux idées préconçues surtout à ce que de nombreux sites internet affirment, un spécialiste travaillant en freelance n’est pas obligé de recourir aux services d’un professionnel du chiffre. Il peut tenir sa comptabilité par lui-même et effectuera tout seul l’ensemble de ses déclarations fiscales.

Dans la plupart des situations, le fait d’intervenir un prestataire comptable reste une option largement recommandée et ce pour d’innombrables raisons. Dans le monde de la comptabilité, à Ixelles, Saint-Gilles ou à Bruxelles, un comptable chevronné indique un spécialiste du chiffre inscrit légalement au tableau de l’OEC (ordre des experts-comptables). Il a en effet l’habileté à se charger de la comptabilité des sociétés. Outre la simple mission comptable ordinaire, un expert-comptable à Ixelles est en mesure de conseiller sa clientèle. Par exemple, il l’avertit sur une éventuelle modification dans la réglementation.

L’intervention d’un professionnel du chiffre dans le métier d’un freelance informatique facilite en outre la sécurisation de toutes les opérations liées à la comptabilité et à la fiscalité de la société. En cas d’erreur, il a la capacité d’engager toute sa responsabilité dans de nombreux domaines (juridique, social, économique, fiscal, etc).

Chaque freelance informatique exerçant leur métier dans une entreprise assujettie à l’impôt sur le revenu peut profiter d’un grand avantage fiscal. Son adhésion à un groupe de gestion agréée lui permet en effet de bénéficier du non majoration de 25% normalement imposable sur leur bénéfice. Ils peuvent jouir aussi d’un allègement d’impôt dédié au frais de comptabilité.

Partager