Vélo électrique : comment bien l’entretenir ?

lecarrefourdesentreprises.com-Velo electrique comment bien l’entretenir

Un vélo électrique semble être un engin extrêmement complexe en comparaison avec le vélo classique. Toutefois, son entretien ne diffère pas de loin du simple vélo. Voici le guide ultime pour configurer la partie électrique et mécanique d’un vélo avec assistance.

Entretenir la partie électrique

Les dégraissages et nettoyages tous les 500 km

Comme tout moyen de transport, le velo assistance electrique doit être entretenu et utilisé à bon escient. La partie électrique de l’engin doit être surveillé tous les 500 kilomètres. Le conducteur doit veiller à ce que le capteur de pédalage ne contienne pas de salissures. Dans le cas échéant, il n’a pas qu’à le nettoyer avec un chiffon doux.

Une autre mesure à prendre qui reste tout de même optionnelle est le dégraissage du moteur à l’aide d’une éponge humide. De simples précautions peuvent éviter les éventuelles pannes.

Récurer la chaîne et vérifier l’état des freins

L’utilisateur de velo assistance electrique doit entretenir la partie mécanique de son moyen de mobilité une fois par an. Il doit se servir des produits adaptés pour récurer la chaîne. Après coup, il doit passer par le dégraissage des freins.

Tous les 500 kilomètres, le conducteur de velo assistance electrique doit aussi vérifier le contacteur de frein, si les deux aimants se joignent au freinage. Idem pour le variateur. Cela n’est pas nécessaire si l’équipement ne dispose pas d’aimant. En l’occurrence, le nettoiement haute pression est proscrit.

S’occuper de la partie mécanique

Vérifier la pression des pneus

En termes de mécanique, le conducteur doit vérifier assez souvent la pression des pneus, celle-ci est à 3,8 bars en temps normal. Il peut changer lui-même la chambre à air, et les pneus. Comme à la manière de l’entretien d’un vélo classique, le pneu avant d’un velo elctrique s’opère de la sorte. Quant au pneu arrière, il faut un système de prises pour déconnecter l’alimentation du moteur.

Retendre les rayons de la roue

Si le velo electriqueest utilisé quotidiennement ou assez régulièrement, le conducteur peut parfois rencontrer quelques travers. En chargeant éventuellement le porte-bagages, la roue motrice peut céder en engendrant un flottement d’environ 3 mm au niveau de la jante. Cela peut se pallier en retendant les rayons de la roue à l’aide d’une clé spécifique, en commençant du côté de la valve.

Prévoir le dévissement du carter moteur

Parfois les vibrations le long d’un trajet, peuvent provoquer le dévissement du carter de moteur. Certains modèles de velo electrique rencontre relativement ce problème. A cela, il faut rendre insensibles les vis du carter de moteur face aux tremblements sur route. Le mécanicien ou le conducteur peut donc garnir la vis de produit, pour ensuite remettre en place l’équipement (carter de moteur). Pour éviter le démontage à l’avenir, les espaces de pas de vis sont d’excellents recours, ou encore, le produit polymérise à température ambiante se corrompant en plastique qui consolide à bien la fixation.

Charger correctement la batterie

Pour profiter au maximum de la charge de la batterie d’un velo electrique, l’utilisateur doit le soumettre dans 2 à 3 cycles de charge-décharge complets. Les décharges profondes sont à éviter, cela pourrait induire à des dommages irréversibles sur certains éléments. Les personnes qui n’utilisent son vélo avec assistance que très rarement devront effectuer tout de même une charge complète tous les 2 mois. La recharge devra avoir lieu à un endroit sec, ventilé et dans une température comprise entre 15 à 30 degrés C. Il faut donc éviter la recharge de la batterie en plein soleil ou à proximité d’une source de chaleur, à l’exemple d’un radiateur.

Partager

Laisser un commentaire

Votre nom Votre Email Site web


1 + six =

Votre commentaire