Chronotruck, comment marche-t-elle ?

lefret

En reliant directement les expéditeurs et les prestataires dans le domaine du transport de marchandises, cette start-up originaire de la France vise à une refonte totale de ce secteur. La société compte profiter de ce qu’en Europe, un camion sur quatre roule à vide chaque jour ! C’est dans le souci d’améliorer le rendement de ces véhicules inutilisés que Chronotruck a décidé l’ubérisation du transport en France. Comment fonctionne cette manœuvre en réalité ? La suite vous sera révélée dans cet article.

Les grandes lignes de ce start-up

Le fondateur de la société Chronotruck vise à mettre en place en France une ubérisation du transport de marchandises, à l’instar de la compagnie Uber aux USA. Avec ce système, il est facile pour les camionneurs de trouver une cargaison à expédier. En gros, une ubérisation peut se résumer à ceci :

  • Création d’une plateforme numérisée pour relier les clients et les prestataires ;
  • Ces deux entités sont mises en relation instantanément au moyen d’une géo localisation et via une App spécifique ;
  • Le client peut effectuer un suivi en temps réel de sa marchandise (meilleure traçabilité) ;
  • Celui-ci est facturé et payé par la plateforme qui prélève sa part (pourcentage sur la transaction) ;
  • Le prestataire est rémunéré par la plateforme ;
  • Le client évalue et note la prestation, et le prestataire fait de même.

Pour fonctionner correctement, toutes ces étapes doivent être sécurisées et rester dans le cadre de la légalité.

Qui est ciblé par le système ?

Chronotruck est une société à but lucratif, donc il est normal qu’elle compte toucher la majorité des opérateurs de ce secteur, notamment les entreprises de transport routier de marchandises ou de personnes. Les particuliers comme les chauffeurs propriétaires de véhicule utilitaire sont aussi ciblés par la plateforme. Plus les cibles sont nombreuses, plus la société gagne en pourcentage et il est normal que les fondateurs usent tous les moyens pour fructifier leur investissement.

Cette ubérisation comporte des atouts qui sont très manifestes pour tous les acteurs qui entrent en jeu. Les transporteurs pourront rentabiliser leurs affaires puisque les véhicules fonctionnent à plein rendement. Les clients pourront jouir d’une meilleure tarification pour acheminer leur marchandise et la société n’en sera que plus florissante. On voit clairement que tout le monde aura fort à gagner avec l’ubérisation du secteur du transport.

Comment fonctionne réellement le système ?

En gros et sans entrer dans les détails, les camionneurs téléchargent une « app Chronotruck » sur leurs smartphones à partir de AppStore. Les entreprises de transport s’inscrivent gratuitement sur le site de la plateforme. Supposons qu’une personne physique ou morale ait de la marchandise à livrer vers une destination quelconque et le signale à la plateforme. Celle-ci recherche par géo localisation tous les véhicules circulant à vide dans l’axe du trajet en question et une fois qu’un utilitaire libre est détecté, les tractations commencent. Dans le cas où les parties sont d’accord, le processus cité plus haut s’engage sous la direction de la plateforme.

Les camions qui circulent à vide informent la plateforme par le biais de l’appli sur sa direction et le tonnage utile qu’ils peuvent transporter. La plateforme à son tour recherche par géo localisation des clients ayant de la marchandise à expédier vers la destination qui coïncide avec le trajet du camion. Les tractations s’effectuent en ligne et en cas d’accord sur le principe, le processus est engagé conformément à ce qu’il a été cité plus haut.

Partager

Laisser un commentaire

Votre nom Votre Email Site web


8 + deux =

Votre commentaire