Comment protéger les ouvriers du coronavirus ?

corona

Cela fait maintenant 2 semaines que la France est entrée dans la phase de déconfinement. Pour limiter autant que possible la propagation du virus et éviter le retour du confinement, il est du devoir des entreprises de mettre en place les mesures de sécurité nécessaires pour protéger leurs employés. Mais au niveau des chantiers de construction, le respect des gestes barrières s’avère un peu plus compliqué.

Prévenir les risques grâce aux bons gestes

Étant donné le nombre de victimes du coronavirus dans le pays, il est tout à fait normal si les entreprises protègent et prennent soin de leurs employés. Une simple négligence pourrait, en effet, entraîner de graves conséquences et mener le pays vers un nouveau confinement. Pour prévenir les risques de contamination et préserver la santé de tous, une vigilance particulière s’impose. Au niveau de la propreté, les chantiers et les ateliers professionnels doivent être désinfectés régulièrement, à raison d’une fois par jour. Les équipements de bureau ainsi que les accessoires personnels (ordinateurs, téléphones…) doivent aussi faire l’objet d’un nettoyage quotidien, afin d’éliminer toute trace de virus. Pour renforcer les actions de prévention, il est de même important que les employeurs équipent les locaux de savons désinfectants et de gel hydroalcoolique. Une zone de courtoisie, une délimitation des surfaces ainsi que des marquages au sol doivent en outre être réalisés, afin de respecter la distance d’un mètre et d’organiser le déplacement des ouvriers. Les employeurs doivent d’ailleurs acheter des masques de protection, des gants et des visières de protection faciales à tous les salariés, pour les protéger du virus. Ces équipements sont disponibles auprès de  grossiste masque protection ou dans les pharmacies.

Faire respecter les gestes barrières

Comme on l’a tous vu, de nombreuses sociétés ont envoyé leurs employés en télétravail durant la période de confinement. Agence de communication, entreprise informatique, agence de marketing…, tous y sont passés, excepté les entreprises de construction et de travaux publics. Malgré les inquiétudes des ouvriers, certains d’entre eux ont été contraints de continuer leur activité. Pour mieux assurer leur protection, des mesures d’ordre sanitaire ont été imposées par le gouvernement, notamment au niveau des chantiers et des ateliers professionnels : port de masque obligatoire, distance d’un mètre, lavage régulier des mains, etc. Ces gestes barrières permettent, en effet, de préserver la santé et d’assurer la sécurité des ouvriers. La protection des ouvriers semble toutefois compliquée, dans la mesure où le respect de la distance de sécurité est, entre autres, impossible. Les risques de contamination sont de ce fait plus élevés, étant donné que les employés sont constamment en contact direct. Pour éviter que les ouvriers ne soient touchés par le virus, il est important que les employeurs redoublent de précaution en achetant des accessoires de protection plus spécifiques, comme les lunettes de sécurité, les blouses et les combinaisons jetables, les visières de protection, etc. Ils doivent en outre mettre en place des mesures d’hygiène drastiques, telles que le nettoyage et la désinfection de façon régulière des surfaces, ainsi que des locaux professionnels.

Partager