Le Portage Salarial : un chemin vers entrepreneuriat.

schema-fonctionnement-portage-salarial

Devenir consultant indépendant lorsqu’on a été toute sa carrière salarié est un cap à franchir. Les méandres de la création d’entreprise sont souvent dissuasif, pourtant il existe depuis plus de 20 ans en France une solution simple : Le portage salarial.

Les statuts du professionnel autonome :

Le premier statut auquel on pense, lorsque l’on veut se mettre à son compte, est celui de Gérant de SARL ou de SAS. Ce statut correspond au projet de création d’une entreprise, mais si votre objectif est uniquement de créer votre activité professionnelle, le choix de construire une SARL est-il bien adapté ?

La gestion d’une société convient à mon sens si vous avez à embaucher des partenaires, à louer des bureaux et si vous avez plusieurs fournisseurs. Dans le cas d’un consultant indépendant, d’un formateur ou d’un freelance vous êtes seul outil de production et la constitution d’une société en dessous d’un chiffre d’affaire annuel de 100.000 € HT me semble inappropriée.

Vous aurez pensé aussi pour vous lancer à utiliser le statut d’autoentrepreneur très facile à créer et très avantageux sur le plan des charges sociales. C’est en effet un bon moyen de débuter une activité, mais elle est vite plafonner en chiffre d’affaire. Lorsque vous atteindrez ce seuil pensez au portage salarial qui est une solution simple à mettre en place et qui vous permet de déduire des frais de vos missions. Attention aussi à la couverture de ce statut qui est quasiment nulle. On y pense pas tout de suite mais au bout de 4 à 5 ans on se rend compte que l’on a pas suffisamment cotisé pour sa retraite, que sa couverture santé est déficiente et surtout que l’on a plus droit au chômage.

Récapitulons : si vous êtes entre 32.000 € et 100.000 € de chiffre d’affaire, je vous conseille de voir de plus près une solution de portage salarial, plus avantageux et très simple à mettre en place. L’intérêt d’utiliser le portage salarial est principalement, pour des freelance ou des travailleurs indépendants, de conserver le statut de salarié avec tous ses avantages sociaux (retraite, santé, droit au chômage) et de sous-traiter tout l’administratif pour se concentrer sur le développement de son activité. Vous êtes autonome et responsable de vos clients et du développement de votre CA comme un entrepreneur en revanche vous avez un CDI et un statut de salarié.

Pour voir si votre activité et vos prestations peuvent entrer dans le cadre d’une solution de Portage Salarial je vous propose d’aller plus en détail dans la définition du portage salarial.

Le Portage Salarial : comment ça marche

Les sociétés de portage salarial existent depuis plus de 20 ans, avec des aléas au niveau du cadre juridique et de leur pratique. En revanche, depuis avril 2015, l’ordonnance n° 2015-380 définies les contours de l’activité de portage salarial :

  • le portage salarial n’est plus réservé uniquement aux cadres,
  • une rémunération minimale de 2380 € brut mensuel pour un temps plein,
  • Le portage salarial devient une branche professionnelle,

Le fonctionnement du portage est tripartite : la société de portage salarial emploi un salarié (appelé porté) et facture les entreprises clientes que le porté aura prospecté.

Vous vous concentrez sur votre métier, la prospection et la valeur ajouté de votre travail de consultant, et recevez tous les mois votre salaire et une fiche de salaire éditée par la société de portage. Ce service à un coût d’environ 10% et qui est généralement dégressif en fonction de votre chiffre d’affaire.

IMPORTANT : ne comparez pas uniquement les pourcentages prélevés sur votre chiffre d’affaire pour la rémunération de la société de portage. Faites une simulation complète avec une fiche de paye et comparez à chiffre d’affaire égal ce qui vous est réellement payé en salaire net. En effet, certaine société malintentionnée annonce des % très faible pour leur service mais ajoute des prélèvements sur la fiche de salaire allant jusqu’à 5% !

Toutes les activités n’entrent pas dans le cadre du portage salarial : votre offre de service doit être une prestation intellectuelle et non du négoce. A noter aussi que les professions libérales réglementées ne sont pas éligibles au portage salarial. En revanche tous les secteurs d’activité sont représentés et vous n’avez pas besoin d’être ingénieur en informatique pour adopter cette solution

En résumé, si votre projet est de créer votre activité professionnelle de consultant indépendant et non de créer une entreprise renseignez-vous sur le portage salarial c’est le cadre dont vous avez besoin.

Pensez aussi que le premier inconvénient d’être consultant indépendant est souvent la solitude et la difficulté à échanger sur son évolution, ses résultats… en adhérent au principe du portage salarial vous êtes intégré à une entreprise avec la possibilité de développer votre réseau professionnel, de bénéficier d’atelier d’accompagnement et de formation continue professionnelle voire de répondre à des appels d’offre en commun avec d’autres portés et d’apparaitre non pas seul et isolé mais plus fort à plusieurs.

Partager

Laisser un commentaire

Votre nom Votre Email Site web


2 × = douze

Votre commentaire