L’emploi des cadres se porte à merveille

www.lecarrefourdesentreprises.com_emploi cadres

Les études menées dernièrement par l’Apec démontrent que l’emploi des cadres se porte à merveille. Pour le troisième trimestre de l’année 2018, plus de 60 % des sociétés ont procédé à un recrutement de cadre.

Des chiffres qui attestent la croissance des recrutements de cadres

Dans son dernier baromètre, l’Apec confirme qu’au niveau des structures disposant de plus de 100 employés, 63 % d’entre elles ont embauché au minimum un cadre. Ce résultat se traduit donc par une hausse de 3 points si l’on compare avec celui du deuxième trimestre de l’année 2018. Ces chiffres avancés par l’Apec confirment également la tendance générale des entreprises. 57 % des sociétés envisagent d’embaucher un cadre d’ici la fin d’année.

Une nuance doit toutefois être apportée par rapport à ces données. En effet, dans 53 % des cas, le recrutement était indispensable à la suite du départ d’un cadre. Ceci trouve son origine dans l’atteinte de l’âge de la retraite, par l’employé, mais aussi à la suite d’un turn-over.

Stabilité de l’environnement

La stabilité de l’environnement dans lequel évoluent les entreprises concerne 6 sociétés sur 10. Ce sont majoritairement des entreprises travaillant dans le domaine de l’informatique. 13 % de celles enquêtées ont par contre constaté une dégradation de leur situation. C’est le cas surtout des acteurs du secteur bancaire et celui de l’assurance.

Le recrutement de cadres touche surtout le domaine médico-social, l’ingénierie et l’informatique. Sont également concernées par cette hausse des recrutements les entreprises exerçant des activités de services et conseils. À l’inverse, une baisse des embauches est constatée dans le secteur industriel.

À part les cadres disposant d’une à cinq années d’expérience, les autres profils connaîtront une progression des intentions de recrutements. Les entreprises priorisent l’embauche de cadres commerciaux ayant une expérience comprise entre 5 et 10 années.

Des tensions existent

Bien que la tendance soit à la hausse, force est de constater que de moins en moins de candidatures sont présentées. Les entreprises rencontrent des difficultés pour dénicher de nouveaux profils. Moins de 50 % des recrutements sont finalisés dans les trois à six mois après la proposition de poste en recherche et développement. À l’inverse, les recrutements en ressources humaines ont connu une nette progression, passant de 77 %, l’année dernière à 82 % pour cette année.

Il est à noter que l’année dernière, l’Apec avait prévu que le tiers des cadres enquêtés avait changé de poste au cours de l’année 2017.

Partager