Les arnaques courantes liées aux petites annonces gratuites

annonces gratuites

Désormais, internet est devenu le réseau le plus utilisé pour faire des échanges. Mais l’engouement pour l’usage de ce support de communication a donné naissance a plusieurs formes d’arnaques. Ces arnaqueurs ne manquent pas de moyens pour escroquer les internautes. Voici trois de leurs stratégies les plus répandues.

Paiement en trop

Quand on publie des petites annonces concernant la vente d’un produit ou d’un bien sur internet, on reçoit habituellement diverses propositions. Certains de ces soi-disant personnes intéressées se disent d’être des étrangers qui vivent dans un autre pays. Ils vont alors proposer des paiements en ligne par Paypal par exemple.

Si l’annonceur se fait avoir, l’arnaqueur envoie un e-mail qui est similaire à ceux des sites de virement affirmant le dépôt de la somme prévue avec un petit surplus. La personne qui a envoyé le mail va encore envoyer un autre réclamant les sommes de trop versées sur le compte. Si on n’effectue pas de vérification avant d’envoyer le montant déclaré, on devient une victime. Cependant, il n’y a aucun recours légal qu’on puisse faire pour poursuivre le malfaiteur.

Marchandises gratuites

Ce genre de petites annonces est très fréquent sur internet. Certaines personnes affirment vouloir offrir quelques choses sans rémunération. C’est une offre très alléchante. Quand on prend contact avec la personne, elle dit vivre dans un autre pays et tout ce qu’il lui faut donc ce sont les frais de transport pour la marchandise ou l’article qu’elle souhaite proposer comme don. L’envoi de la somme qui doit couvrir cette charge se fait généralement par Western Union ou MoneyGram et il est évident qu’il s’agit d’une arnaque car l’acquéreur ne recevra jamais au retour son bien.

Logements à petits prix

Les arnaques dans l’immobilier consistent généralement à copier des annonces qui existent réellement. Les fraudeurs plagient les photos et tout ce qui concerne le bien. Après, ils republient l’annonce avec un prix nettement plus bas. Ils y mettent ensuite leurs propres coordonnées. La technique est la même que les autres, celui qui a fait la publication vit ou travaille dans un autre pays. La visite des lieux est alors impossible. Mais ils utilisent quand même tous les arguments qui incitent les victimes à prendre le bien. Ils ne demandent comme garantie qu’un petit virement comme premier loyer ou caution.

Il est cependant possible de contourner ces arnaques en faisant bien attention. Si la personne qui publie l’annonce refuse de données des informations plus claires lui concernant, on doit déjà s’en méfier. Pour découvrir les vraies annonces, on peut voir le site de vendre.be.

Partager

Laisser un commentaire

Votre nom Votre Email Site web


− deux = 0

Votre commentaire