LES CLES POUR VENDRE SON ENTREPRISE

logo-made-in-entrepriseorange-1

Les raisons de vendre son entreprise sont diverses. Il peut s’agir d’une opportunité de rachat intéressante, quand l’entreprise est à son apogée. Mais on peut décider de vendre pour permettre à son entreprise de prendre un nouvel essor, grâce aux moyens ou aux idées de quelqu’un d’autre. Quelquefois, le rachat se fait au moment de la retraite du chef d’entreprise ou quand, malheureusement, il doit la céder suite à des problèmes financiers. Quelle qu’en soit la raison, cet acte important nécessite une réflexion aboutie.

Quelle est la valeur de votre entreprise ?

Cette question est importante, car elle va déterminer le prix auquel vous allez la céder. Pour pouvoir faire une estimation appropriée, il faut prendre en compte différents facteurs comme son chiffre d’affaires annuel moyen par exemple, le patrimoine immobilier (si votre entreprise se trouve dans un bâtiment dédié), mais aussi si vous la vendez avec du matériel spécifique ou des voitures de fonction. Quand on vend une entreprise, on laisse aussi, souvent, des salariés. Quel coût représentent-ils pour l’entreprise ?On vend également son fichier clients. Plus le fichier clients est important, plus l’entreprise prend de la valeur. Si cette vente fait suite à plusieurs propositions de rachat, vous pouvez également surfer sur cette opportunité pour faire grimper le prix.

Il est à noter que le rachat d’une entreprise peut se faire par ses salariés. Le constat en France étant le suivant : Les dirigeants arrivés à l’âge de la retraite ne trouveront peut-être pas de repreneur pour leur entreprise. Plutôt que de déposer le bilan, l’entreprise pourrait être reprise par les salariés, qui sauveraient, par ce biais, leur emploi. Cette solution est facilitée par le FCPE (Fond Commun de Placement d’entreprise). Les salariés sont alors les seuls à détenir les parts d’une société de gestion pour aider au rachat de leur société.

Faciliter le passage de relais :

Si l’acte de vendre n’est pas à prendre à la légère, celui d’acheter une entreprise ne s’improvise pas, non plus. Pour que la succession se passe au mieux, il faut travailler de concert avec le futur acquéreur pour lui donner les meilleures chances. Il doit avoir accès à tous les documents financiers et comptables, mais aussi aux fichiers inhérents aux ressources humaines pour connaitre les salariés de sa future entreprise. Dresser un tableau exhaustif de l’entreprise depuis sa création peut également être intéressant (connaitre ses difficultés passées, les opportunités, les partenariats intéressants…). Souvent, il est courant que le cédant reste dans l’entreprise pour faciliter la reprise. Cette période peut aller de quelques mois à quelques années, selon l’accord qui est établi entre eux. Il est évident que cette transition doit s’effectuer sous l’égide du nouveau dirigeant, en respectant le nouveau mode de fonctionnement de l’entreprise…

Il existe de nombreuses aides pour aider à la vente d’une entreprise. Les CCI (Chambres de Commerce et de l’Industrie) sont des interlocuteurs privilégiés pour aider à trouver des solutions. Pour plus de renseignements sur la cession d’entreprise : https://made-in-entreprise.fr/ .

Partager