Nautisme : un secteur en pleine mutation

Voile

Nombreuses sont les mutations qui agitent aujourd’hui le secteur du nautisme. De nouvelles sociétés voient le jour et les entreprises historiques tentent de se renouveler pour rester attractives, en témoigne le dernier Salon Nautique International de Paris.

Un vent de dynamisme

On observe depuis quelques années l’apparition de plusieurs entreprises qui apportent des services innovants dans le nautisme. Ces sociétés ou start-ups essaient de s’implanter durablement en France et pour certaines, dans le monde. Preuve que la France est l’un des pays leader de l’innovation dans un secteur dont on entend moins parler dans le grand public mais qui représente une part importante dans le PIB et dans l’emploi du pays !

Avec internet, de nombreuses start-ups nautiques voient le jour et proposent des services innovants aux plaisanciers. Click&Boat est l’une de ces start-ups spécialisées dans la location de voilier et de bateaux à moteur entre particuliers. Il s’agit d’un créneau en plein boom permettant à des milliers de particuliers de louer un bateau avec ou sans skipper en quelques clics seulement.Il est important de noter que notre pays regorge d’endroits très prisés pour leurs paysages fabuleux, à l’instar de Marseille, La Rochelle, Cassis, la Corse ou encore la Bretagne. Ces lieux sont susceptibles d’attirer, grâce à Internet, de nouveaux touristes étrangers, notamment venant d’Italie, d’Allemagne, d’Espagne ou du Royaume-Uni souhaitant par exemple louer un catamaran pour une co-navigation de quelques jours.

Autre exemple du vent de dynamisme qui a lieu dans le nautisme en ce moment : Universail, une plateforme qui permet de gérer l’entretien et la maintenance de son bateau. On peut ajouter dans l’application la liste des équipements ainsi que leur état. A tout moment, on peut faire appel à un professionnel depuis l’application pour obtenir une réparation : un gain de temps certain !

Attractivité de la plaisance

Le nautisme français doit aujourd’hui relever les défis de la digitalisation de l’économie pour conserver son rang de leader dans l’économie mondiale. La Fédération des Industries Nautiques a un rôle déterminant pour accompagner les professionnels dans les profondes mutations qui modifient le marché.

Le gouvernement a également un rôle prépondérant dans le maintien de l’attractivité de la plaisance en évitant la surimposition des sociétés nautiques et en n’entravant pas les nouvelles activités. A ce sujet, la récente décision du gouvernement français d’imposer les revenus liés à l’économie collaborative dépassant le seuil de 7 720 euros est critiquée par nombre d’acteurs puisqu’elle pourrait entraver le développement de cette nouvelle économie en France au profit de sociétés étrangères.

Partager

Laisser un commentaire

Votre nom Votre Email Site web


− 3 = trois

Votre commentaire