Parlons économie : L’économie de l’Allemagne

Derrière la Chine, les Etats-Unis et le Japon, l’Allemagne est désignée comme étant la 4e puissance mondiale depuis 2007. L’Allemagne est constituée par une population active où le taux de chômage est très faible avec un niveau de vie élevée.

  1. Les secteurs d’activités

Le secteur primaire :

L’agriculture prend une place importante dans sa production. L’Allemagne fait partie des plus gros producteurs de céréales et de lait dans l’Union Européenne. On compte 1 % de la population travaillant dans ce secteur. Par ailleurs, ce pays détient la première en matière de sidérurgie. En effet, elle est la principale productrice d’acier en Europe. Du point de vue internationale, elle se situe à la 6e place après les Etats-Unis, la Chine, le Japon, la Corée du Sud et la Russie en production d’acier.

Le secteur secondaire :

Vous le savez déjà l’Allemagne est une grande puissance industrielle. C’est un secteur très important puisqu’il compte à lui seul à peu près 35 % de la population active. Les industries de constructions automobiles sont les plus réputées à ce sujet telles que Volkswagen, Opel, Porsche et BMW. L’Allemagne recense une production de 5 millions de voitures par an. Vient ensuite l’électronique, les industries agroalimentaires, les industries textiles, les industries aéronautiques et l’industrie chimique. Les produits allemands sont confirmés être de meilleure qualité par les consommateurs étrangers que locaux.

Le secteur tertiaire :

L’économie en Allemagne connait un essor incomparable, de ce fait le secteur tertiaire demeure le premier employeur. On compte approximativement 30 millions de salariés dans les entreprises de service comme l’hôtellerie, le commerce et tant d’autre encore.

  1. Le commerce extérieur :

En 2009, l’Allemagne est considérée comme la première puissance commerciale internationale. Cette notoriété s’explique par la qualité irréprochable de ses produits, par une forte valeur ajoutée et les industries allemandes répondent parfaitement aux demandes des autres pays émergents. L’externalisation de ses quelques mains d’œuvre explique également leur prix de vente sur le marché raisonnable. La délocalisation de ses activités rende les coûts de mains d’œuvre faibles.

  1. L’emploi et le taux de chômage:

Le taux de chômage en Allemagne est très faible par rapport aux autres pays européens. Son taux est le moins faible devant l’Autriche et les Pays-Bas.

  1. Les études :

La facilité de trouver un emploi en Allemagne a séduit beaucoup de jeunes qui se sont installés définitivement dans ce pays dynamique pour continuer leur cursus universitaires. Si vous êtes étudiants, ambitieux d’améliorer vos chances professionnelles, vous pouvez poursuivre vos études en Allemagne. Il existe des bourses d’études disponibles pour vous aider. Veillez à suivre les instructions recommandées. Les critères de sélections se basent souvent sur vos expériences professionnelles, vos atouts et vous devez impérativement parler l’allemand. Vous disposez de quelques mois pour préparer vos dossiers, profitez-en pour prendre des cours d’allemand. Sur le site Angelio.net par exemple, il propose des cours d’allemand à Paris. Vous apprendrez ainsi les bases et les essentiels de la langue tout en étudiant les cultures allemandes.

Partager

Laisser un commentaire

Votre nom Votre Email Site web


× 9 = neuf

Votre commentaire