Quand et comment ouvrir un compte professionnel en ligne?

ouvrir-compte-bancaire-en-ligne-argent

Ouvrir un compte bancaire professionnel est nécessaire pour une entreprise et pour les professionnels. Un compte professionnel permet de faciliter le virement des salaires, de simplifier la gestion du budget et de contrôler le paiement d’impôts. Il en est donc indispensable pour gérer les flux de trésorerie d’une entreprise ou d’un salarié afin que ce dernier soit allégé des activités de la comptabilité.

A quel moment doit-on ouvrir un compte professionnel en ligne ?

Pour les entreprises, l’ouverture de compte professionnel est obligatoire d’après la loi de la finance. Cependant, les salariés et les travailleurs indépendants ont le choix en ce qui concerne la possession d’un compte bancaire. Pourtant, l’ouverture d’un compte bancaire est souvent exigée par les employeurs aux employés pour faciliter les rémunérations. Dans ce cas alors le salarié est plus ou moins contraint d’ouvrir un compte bancaire pour des raisons professionnelles.

En ce moment, ouvrir un compte bancaire en ligne est plus pratique pour le travailleur pour éviter le long fil d’attente auprès de la banque traditionnel au moment de recevoir sa paie. En effet, non seulement ils peuvent recevoir leurs salaires instantanément dans un compte bancaire en ligne mais surtout ceux-ci sont à la disposition du travailleur à n’importe quel moment et n’importe où.

De quelle façon ouvre-t-on un compte professionnel en ligne ?

Un compte professionnel en ligne exige avant tout des documents certifiés qui prouvent que la personne possède une profession légale. Donc, on ne peut ouvrir un compte professionnel qu’en livrant des pièces justificatifs qui montrent la légalité et l’existence de la profession. Pour une personne physique, ces pièces justificatives peuvent être des badges, des cartes professionnelles, des cartes de visites, des patentes ou des numéros d’identité fiscale. Mais pour une personne morale, elles doivent être un numéro de SIREN, un code APE, des statuts de la société, de l’immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés, de l’immatriculation au Répertoire des métiers ou un justificatif d’utilisation d’un local commercial. Une fois que ces dossiers sont prêts, il faut ajouter une pièce d’identité de ainsi qu’une quittance justifiant l’adresse exacte du professionnel pour la profession libérale et les salariés. Cependant, si l’individu exerce dans un local professionnel, un justificatif d’utilisation local commercial sera demandé comme l’acte de cession de droit au bail ou bail commercial.

 

Partager

Laisser un commentaire

Votre nom Votre Email Site web


− un = 5

Votre commentaire