Zoom sur la tendance du « sans bureau fixe »

sans bureau fixe

La majorité des professionnels et des personnes actives travaille minimum 8 heures par jour dans un bureau fixe. Mais les modes de travail des salariés évoluent et ces derniers sont de plus en plus nomades. La tendance « sans bureau fixe » voit donc le jour, il s’agit d’oublier l’idée d’avoir un bureau attribué pour chaque salarié. Cette tendance est apparue via l’évolution des modes de travail des salariés, qui sont plus mobiles et ont notamment adopté le télétravail. De nos jours, cette tendance est pratiquée par les grandes entreprises et grâce aux espaces de coworking.

Ses atouts

Cette tendance vous offre plusieurs avantages. La première c’est la réduction des coûts liés à l’immobilier. Effectivement, les espaces de travail sont optimisés par les entreprises. Par ailleurs cette pratique prône la flexibilité, les salariés sont libres de travailler où ils le souhaitent. Ils vont pouvoir choisir le lieu où ils estiment que les conditions sont les meilleures pour eux. En effet, de nombreux centres d’affaires proposent des locations de bureaux équipés à la journée, à l’heure ou au mois, et cela dans de nombreuses villes. De plus, les centres d’affaires mettent aussi en place les bureaux partagés ou espaces de coworking. Ils permettent de « casser la routine » et d’améliorer les échanges et la créativité.

Les limites

Le travail sans bureau fixe est particulièrement efficace, c’est vrai. Mais attention il ne s’adapte pas à tous les salariés. En effet, certains salariés sont attachés à leurs espaces, et le fait de ne plus pouvoir le personnaliser au sein de l’entreprise (photos, plantes, etc.) peut nuire à leur bien-être au travail. Surtout pour les salariés les plus âgés de l’entreprise. Par ailleurs, cela peut être problématique pour les responsables qui souhaitent rassembler les collaborateurs concernés pour un projet ou pour une réunion. Aller à la rencontre de chaque collègue peut demander davantage d’organisation.

 

Partager