Création d’entreprise et études préliminaires

La création d’entreprise doit répondre à un ou plusieurs objectifs, doit suivre diverses règles pour aboutir efficacement si l’on veut que l’entreprise ou la société concernée soit viable et durable. Parmi les motifs de création, on peut citer les cas suivants, qui sont liés entre eux, sans que ce ne soit exhaustif.

  • Répondre à un besoin du marché
  • Créer une activité économique
  • Fournir une activité à un entrepreneur

Préalablement à toute création d’entreprise, il y a lieu en principe de réaliser une étude de marché. C’est très important. En effet, après s’en être passés, on a vu des entrepreneurs qui s’étonnaient que leur entreprise ne démarrait pas ! Rien d’étonnant pour un professionnel du marketing ! L’objectif de cette étude est de déterminer les différents paramètres correspondants à un besoin du marché ou non que ce soit pour une entreprise de services, une société industrielle ou de production et généralement pour toute activité en relation avec un marché donné.

L’étude de marché va permettre de savoir s’il existe un besoin insatisfait, donc éventuellement à satisfaire, afin d’avoir la possibilité d’y répondre en termes qualitatifs et quantitatifs. Ce besoin du marché est-il satisfait, partiellement satisfait ou pas du tout satisfait ? Ensuite au plan quantitatif, l’étude permettra également d’effectuer une prévision de chiffre d’affaires laquelle servira de base au compte d’exploitation prévisionnel.

La création d’entreprise peut encore correspondre à la volonté d’un entrepreneur qui souhaite se réaliser en tant que chef d’entreprise dans un secteur d’activité donné. Mais la volonté d’entreprendre ne doit pas faire abstraction de l’étude de marché. Dans le cas contraire l’entrepreneur risque et même à de grandes chances d’aller à l’échec. C’est la raison pour laquelle cette étude préalable est essentielle. En effet, que servirait de réaliser un produit ou de proposer un service si personne ne montrait le moindre signe d’intérêt pour celui-ci et n’envisageait de l’acquérir ?

Par ailleurs, cette étude étant effectuée et avant de se lancer dans l’activité choisie, il y a lieu de tenir compte du fait que certaines activités professionnelles sont réglementées. N’importe qui ne peut faire n’importe quoi ! On peut citer par exemple celle dans laquelle intervient le consultant transport depuis plusieurs décennies tant pour ce qui concerne les marchandises que les voyageurs. On pourrait également citer de nombreuses autres activités : juridiques, médicales, artisanales, etc…

Pour créer et faire fonctionner une entreprise ou société de transport, il est légalement obligatoire qu’un dirigeant possède ce que l’on nomme l’attestation de capacité transport, que ce soit en marchandises ou voyageurs aussi bien pour les véhicules légers que pour les poids-lourds, les véhicules jusqu’à neuf places ou les autocars jusqu’à 80 places !Cette attestation de capacité est délivrée par l’administration publique française, Dreal en province et Driea pour l’Île-de-France, au vu de pièces justificatives produites par le demandeur en relation avec ses compétences obtenues par l’une ou l’autre des formations spécifiques agréées légalement par l’administration publique ceci afin de garantir notamment la sécurité et la bonne application de la réglementation.

Le consultant d’entreprises intervient en tant que conseil marketing auprès des entrepreneurs, des sociétés existantes en vue de leur développement, de l’amélioration de leur rentabilité, et dans l’activité spécifique des transports. Une étude de marché ne s’improvise pas et ne peut être l’affaire d’amateurs sans conseil ! Elle doit répondre à des règles si l’on veut faire des prévisions avec une bonne probabilité de réalisation ce qui est le but. Elle va être nécessaire pour déterminer le chiffre d’affaires et le compte d’exploitation prévisionnels. Ainsi l’entrepreneur sera en mesure de déterminer où il va et ce qu’il doit faire.

L’entrepreneur exerce une activité méritante car, en plus d’y trouver sa propre gratification, de soutenir sa famille, il contribue au développement économique au plan général. Pour ce faire, il doit être doté de nombreuses qualités. On peut citer parmi celles-ci : esprit d’entreprise, volonté, ambition, ténacité, résistance au stress, sens de la communication, capacité à se remettre en question et esprit critique au sens noble du terme… Si vous vous reconnaissez dans cette définition, si vous êtes prêt à effectuer vos études préalables à votre création d’entreprise ou société, dans la mesure où votre produit ou service est bien adapté aux besoins et attentes de votre marché, vous pouvez être sur la voie du succès.

Bon courage.

Partager

One Comments

  • jlduret 10/12/2014 at 14 h 00 min Reply

    Bravo pour vos conseils.
    Mais un créateur non fortuné a-t-il les moyens (connaissance) de réaliser cette étude, ou les moyens (financiers) de payer quelqu’un pour le faire ??
    Qui plus est si son futur créneau est B to C, là çà devient d’une complexité et d’un coût hors ses moyens.
    Comment passer du « voeux pieu » à l’action ?

Laisser un commentaire

Votre nom Votre Email Site web


2 + sept =

Votre commentaire